Nettoyage de Pont à Mousson en un jour !

Bravo et Merci à vous toutes et tous pour cette belle mobilisation citoyenne pour une ville plus propre.

Merci à l’équipe run run pour sa participation fort appréciée et du plogging réalisé toute l’année.

Merci aux Mussitoyens,toujours présents, pour faire en sorte que notre ville soit plus agréable à vivre.

Les quartiers nettoyés sont :

  • Saint Jean
  • Saint Laurent
  • Saint Martin

Mention spéciale pour le parking derrière le funeste magasin la Halle où nous avons sorti plus de 10 sacs de 100 litres de déchets. 

Les pieds d’arbres devant le lycée Marquette sont débarrassés des mégots.

⇒ Amis lycéens fumeurs, nous vous passons le témoin pour que ces espaces restent propres.

En plus des déchets classiques, nous avons mené une opération « mégots de cigarette » pour vous sensibiliser à ce fléau. Sachez qu’un mégot de cigarette met 60 ans à disparaître et qu’il pollue 500 litres d’eau. Ne jetez plus vos mégots par terre, dans la rue et dans les parcs.

Jean-Marc Scattolin :

« Je m’associe à Johan pour remercier et féliciter les participants à cette journée mondiale. Pour ce qui concerne la récolte de mégots l’objectif est atteint.

En effet les chiffres sont parlants : c’est bien un déchet « invisible », car malgré le balayage régulier des rues de PàM nous avons récolté ce samedi plus de 2 kg de mégots ….pour objectiver notre travail j’ai compté et pesé cent de ces mégots (environ 15 g), ce qui nous donne pas loin de 14 000 mégots ramassés à la main (et un par un ….) ; le pied des arbres devant le lycée Marquette ou le parc Philippe de Gueldre sont maintenant grandement nettoyés ….

À mes yeux, le mégot matérialise le déroulement insidieux de la pollution : Un geste anodin et répété (de chacun) qui dépose dans l’environnement des substances toxiques (un mégots en contient plus de 200) polluant ainsi l’eau (ou l’air).

Ces déchets légers et pratiquement indestructibles pourront facilement échapper à la collecte, circuler dans les rivières et atteindre par les fleuves les océans où ils s’accumulent et contaminent ceux-ci tout en empoisonnant la faune marine …

Comme l’a fait remarqué N. Hulot nous devons être acteurs dans cette démarche de sauvegarde de l’humanité et visiblement comme nous l’avons montré, il n’est pas compliqué de faire « chacun un geste pour la planète » au lieu de chercher des responsabilités chez les autres.

Malheureusement comme il n’existe pas de filière de dépollution (voire de recyclage) des mégots, ils seront enfouis dans la décharge de Lesménils: cela confirme que l’écologie recèle un potentiel d’emploi fortement sous utilisé. »