Pour créer une voie verte, ils saccagent un quartier et ils abattent 24 tilleuls !

Le 31 août 2017, nos concitoyens ont été stupéfaits d’apprendre et de constater l’abattage de 24 tilleuls longeant le quai Charles François à Pont à Mousson.
Ce lieu, particulièrement apprécié des mussipontains, revêt une valeur sentimentale sans égale dans la ville. C’est un lieu de promenades, de détente, de sport, de pêche, de repos, d’oxygénation et de paysages exceptionnels avec vue sur Mousson, la Moselle et le quartier Saint Martin.

L’arbre est non seulement le symbole de la vie et de la vitalité mais il est aussi source d’une multitude de bienfaits pour la planète et pour l’Homme.
Nous vous invitons à lire le très beau document « importance de nos arbres » disponible à l’adresse https://arboquebec.com/importance

L’abattage injustifiable de ces 24 tilleuls sur le quai a fait l’objet d’une tentative d’explication par Henry Lemoine, président de l’intercommunalité, maître d’ouvrage du projet de Véloroute Voie Verte Charles le Téméraire, pour le compte des trois intercommunalités traversées.
Selon lui, il y n’y avait pas d’autres choix que d’aménager la véloroute sur le quai haut et non en contrebas sur la rive, entre la place du Paradis et l’Ile d’Esch.
Cette argumentation a mis en émoi les citoyens sachant que, bien au contraire, les lieux permettent bien d’aménager la voie verte sur la partie basse sans gêner d’autres activités, comme la pêche.

Cette pratique est assez habituelle dans la commune puisque, depuis quelques années à Pont à Mousson, lors d’aménagements urbains devant la gare SNCF ou sur la place Foch, de beaux et grands arbres ont été abattus sans explication.
Cette politique environnementale n’est pas acceptable pour nos concitoyens ni à Pont à Mousson, ni sur notre territoire, ni ailleurs.

La planète est confrontée au réchauffement climatique lié aux émissions de CO² dans l’atmosphère. Une prise de conscience des pouvoirs publics est amorcée avec la COP21 en décembre 2015 et le Plan Climat du gouvernement en septembre 2017. Mais au niveau local…

Pourtant la création d’une véloroute voie verte Charles le Téméraire, traversant notre territoire sur l’axe nord-sud le long de la Moselle apparaît comme une réelle opportunité de déplacements doux et d’attractivité pour les communes traversées. Il est incompréhensible de mettre en opposition déplacements doux et paysages.

Ce que les citoyens retiennent de cette partie du «projet», c’est que pour créer une voie verte, on bétonne un quartier et on abat 24 arbres !
Nous aimerions savoir comment les fonds financiers européens du FEDER et les financements publics, dont celui du Département de Meurthe et Moselle égal à 750 000 euros, peuvent être engagés pour de tels projets ! Une évaluation est-elle prévue ?

Les citoyens et les contribuables ne veulent plus subir les projets mais ils demandent à être « des acteurs », notamment lors de la phase cruciale de « l’opportunité d’un projet ».
Ce sont bien eux les bénéficiaires !
Cette voie verte n’a fait l’objet d’aucune réunion publique digne de ce projet !
Pour la place du Paradis et le quai Charles François, une réunion publique avec quelques riverains s’est tenue fin juin, en guise de concertation.

Ces méthodes inacceptables sont malheureusement la règle à Pont à Mousson avec, par exemple :
– l’avenir du terrain de l’ex SUTE en lien avec le quartier, l’abbaye des Prémontrés et les écoles,
– le déménagement de Pôle Emploi à la Vitrée,
– le réaménagement de l’Ile d’Esch (en cours),
– l’extension des gravières au Breuil
– l’avenir du lycée Bardot
– la requalification de l’avenue des Etats Unis et de l’entrée de ville
– etc

Vous le savez certainement, les Mussitoyens sont attachés à la protection de notre cadre de vie et soucieux de l’avenir du bassin de Pont à Mousson.
D’autres actions sont et seront menées pour protéger notre environnement comme l’action citoyenne, en cours, destinée à s’opposer à l’extension des gravières au Breuil et à la création de nouvelles gravières dans le lit majeur de la Moselle dans le bassin de Pont à Mousson.

Les Mussitoyens sont mobilisés pour assurer, autant que possible, un avenir meilleur à nos enfants et à nos concitoyens. Nous avons besoin du soutien du plus grand nombre, de votre énergie, de vos compétences et de votre enthousiasme pour préparer la transition citoyenne dans le bassin de Pont à Mousson.

Rejoignez les Mussitoyens !

Contact : www.mussitoyens.fr – accueil@mussitoyens.fr